SnapChat

janvier 31, 2014 dans Dans le zoom, Sur le Web

Snapchat. Inutile, dangereux et pourtant adulé !

1295179-snapchat

Pas la peine que je t’explique ce que c’est, si ?

BON, au cas ou tu viendrais de sortir d’une grotte sans wifi, je t’explique.

Snapchat est la nouvelle application qui fait le buzz. Le principe : tu te prend en photo, tu choisi une durée d’affichage et tu l’envoie a qui tu veux. La personne qui reçoit voit l’image pendant le temps que tu as choisi et l’image disparaît à tout jamais (FAUX).

Coté histoire, Snapchat est à l’origine un projet d’étude de deux étudiants de l’université Stanford, Evan Spiegel âgé de 22 ans et Bobby Murphy âgé de 24 ans. L’application est lancée en septembre 2011.

Coté chiffres, c’est  150 millions  de photos partagées tous les jours.

Pourquoi inutile ? Au fond quel est l’intérêt de photos éphémères ? Le but  des photos n’est il pas d’avoir des souvenirs ? Les 3/4 des photos envoyées sont donc des selphies , photo de soi même, prise par soi même, de quoi faire briller l’égocentrisme ambiant de notre époque ! Soit, ne soyons pas rabat-joie ^^

Pourquoi dangereux ? Forcément, cette idée de photos qui disparaissent donne envie d’envoyer des photos coquines ( soyons honnête ) ou plus innocemment  des photos de soi entrain de faire une immonde grimace ou  tout autre acte compromettant. « On s’en fou dans 2 seconde la photo aura disparus !! » Oui mais non !

C’est très facile de faire une capture d’écran et meme en moins d’une seconde ! Et il y a d’autres méthodes de récupération. On retrouve d’ailleurs des photos improbables, plus ou moins dénudées sur le net… Méfiez vous les filles, des photos dénudées piqués sur les ordis ou télephone ce n’est pas vraiment nouveau, mais c’est pas la peine de facilité la tache aux personnes mal intentionnées.

 

Alors, non Snapchat, ce  n’est pas le diable ! Ce n’est pas très utile mais c’est drôle ! Moi même j’utilise l’application avec des copines. Mais il faut savoir que toute image est récupérable et donc il ne faut pas faire n’importe quoi. Il suffit de le savoir !